Fragment 510705

PREVIOUS

NEXT

as if it were curds,

Original French:  comme ſi feuſſent caillebotes,

Modern French:  comme si feussent caillebotes,


caillebots

Rabelais a copié Pline, H.N., XX, 23, 97, sans vérification. Il est facile de constater que ni le jus des tiges, ni celui des sommités fructifères du chanvre, retirés par expression, ne donnent avec l’eau le moindre précipité. Ce n’est qu’au cours du rouissage que la fermentation putride des bottes de chanvre rend l’eau des routoirs louche, écumeuse et puante. — Fée pense que dans ce passage, Pline a mêlé plusieurs faits empruntés à Dioscoride, les uns concernant le chanvre, et les autres une plante différente. Il s’agit ici d’une Malvacée dont la décoction est en effet émoilliente et mucilagineuse. (Alathæa cannabinum, L., de l’Europe meridionale.) (Paul Delaunay)

François Rabelais [ca. 1483 – ca. 1553]
Oeuvres. Tome Cinquieme: Tiers Livre
Abel Lefranc, editor
Paris: Librairie Ancienne Honoré Champion, 1931
Archive.org

caillebotes

Comme si c’était du lait caillé/

François Rabelais [ca. 1483 – ca. 1553]
Le Tiers Livre
Pierre Michel, editor
Paris: Gallimard, 1966

PREVIOUS

NEXT

Posted 9 February 2013. Modified 10 December 2015.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *