Ropemaking

Ropemaking in l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert


Notes

Corderie

Des Fileurs. Les filamens de chanvre qui forment le premier brin, n’ont que deux ou trois piés de longueur ; ainsi pour faire une corde fort longue, il faut placer un grand nombre de ces filamens les uns au bout des autres, & les assembler de maniere qu’ils rompent plûtôt que de se desunir, c’est la propriété principale de la corde ; & qu’ils résistent le plus qu’il est possible à la rupture, c’est la propriété distinctive d’une corde bien faite. Pour assembler les filamens, on les tord les uns sur les autres, de maniere que l’extrémité d’une portion non assemblée excede toûjours un peu l’extrémité de la portion déjà tortillée. Si l’on se proposoit de faire ainsi une grosse corde, on voit qu’il seroit difficile de la filer également, (car cette maniere d’assembler les filamens s’appelle filer), & que rien n’empêcheroit la matiere filée de cette façon, de se détortiller en grande partie ; c’est pourquoi on fait les grosses cordes de petits cordons de chanvre tortillés les uns avec les autres ; & l’on prépare ces cordons, qu’on appelle fil de carret, en assemblant les filamens de chanvre, comme nous venons de l’insinuer plus haut, & comme nous allons ci-après l’expliquer plus en détail.

[See the reference for an encyclopedic treatment of ropemaking.]

Didrot, Denis (1713-1784), Encyclopédie, ou Dictionnaire des sciences, des arts et des métiers. d’Alembert Jean le Rond (1717–1783), editor. Paris: 1751-72. 4.215. ARTFL Encyclopédie Project

Posted 23 December 2020. Modified 23 December 2020.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.