Fragment 511244

PREVIOUS

NEXT

In a manner that the celestial intelligences

Original French:  De mode que les Intelligences celeſtes,

Modern French:  De mode que les Intelligences celestes,


Les Intelligences celestes en ont esté tous effrayez

Non seulement Pline, mais des poètes comme Horace avaient célébré la hardiness des navigateurs rapprochant les contrées les plus éloingées. L’effroi des divinitiés devant les exploits humains évoque la libération des hommes, par le larcin de Prométhée. En pleine Réforme, ce passage pouvait être interprété comme un attaque contre Rome.

François Rabelais [ca. 1483-ca. 1553]
Le Tiers Livre
Pierre Michel, editor
Paris: Gallimard, 1966

PREVIOUS

NEXT

Posted 10 February 2013. Modified 19 January 2015.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *