Fragment 510751

PREVIOUS

NEXT

If [you] promptly would heal a burn, be it from water, or be it from fire,

Original French:  Si promptement voulez guerir vne bruſlure, ſoit d’eaue, ſoit de feu,

Modern French:  Si promptement voulez guerir une bruslure, soit d’eaue, soit de feu,


les vertus du pantagruelion

Toute les vertus du pantagruélion que Rabelais va énumérer jusqu’a [voulez guerir une bruslure] sont attribués par Pline au chanvre (XX, 23 et 97) (LD/EC). Notons que R. accepte, comme tout le monde alors, la génération spontanée, notion faisant toujours autorité chez les médecins de la seconde moitié du XVIe siècle. Cf. J. Riolan, In libri Fernelii de Procreatione comment., Paris, 1578, 4: « Non est tamen necessarius congressus ad procreationem, nam plurima animalia de putridine excitantur … ».

François Rabelais [ca. 1483 – ca. 1553]
Le Tiers Livre
Michael A. Screech, editor
Paris-Genève: Librarie Droz, 1964

guerir une bruslure

Pline «Crue et reduit en liniment, elle [sa racine] est fort propre aux brulures : mais il la faut souvent refraischir, de peur qu’elle ne se seche.» Toutes ces vertus du chanvre sont discutées par le médecin bolonais J. B. Theodosius (Epistolae medicinales, LIII : lettre de 1536)

François Rabelais [ca. 1483 – ca. 1553]
Le Tiers Livre
Jean Céard, editor
Librarie Général Français, 1995

PREVIOUS

NEXT

Posted 10 February 2013. Modified 10 December 2015.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *