Fragment 500668

PREVIOUS

NEXT

Others are named for their virtues and operations, like

Original French:  Aultres ſont nommées par leurs vertus & operations, comme

Modern French:  Aultres sont nommées par leurs vertus & operations, comme


nommés pas leurs vertus et operations

Sauf pour le lichen, tous les détails sont dans De latinis nominibus («Alysson … dicitur (ut ait Galenus) quod mirifice morsus a cane rabido curet. [gk] enim rabiem significat. Ephemerium… quo die sumptum fuerit (ut nominis ipsa ratio ostendit) intermit. Bechion autem appellatum est, quod [gk], id es tusses … juvet. Nasturtium, cresson alenois … dicitur a torquendis naribus. Hyoscame, faba suis, vulgo hannebane, … dicitur … quot pastu ejus convellantur sues ». R. a mal lu ses notes, faisant de hanebanes une plante différente de l’hyoscame.

François Rabelais [ca. 1483 – ca. 1553]
Le Tiers Livre
Michael A. Screech, editor
Paris-Genève: Librarie Droz, 1964

nommeés par leurs vertus

Le livre d’Estienne fournit toutes ces informations, lichen excepté. Rabelais se souvient sans doubt, sur ce dernier point, d’un auteur qu’il a partiellement édité: Manardi, Epistolae medicinales, XVIII, 3. — Hyoscyame («fève de pourceau») et hanebanes sont même chose, mais les deux noms n’ont pas le même sens. Le second fera encore écrire à Nicot: «Hanebane […] est poison aux poules, de sorte que si le grain qui leur est donné en est frotté, elles meurent. L’Anglois dit Henbene, qui signifie Poison aux Gelines, ou Mort à Gelines.»

François Rabelais [ca. 1483 – ca. 1553]
Le Tiers Livre
Jean Céard, editor
Librarie Général Français, 1995

PREVIOUS

NEXT

Posted 10 February 2013. Modified 9 November 2015.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *