Fragment 490470

PREVIOUS

NEXT

odd so divine and mysterious.

Original French:  impars tant diuins & myſterieux.

Modern French:  impars tant divins & mysterieux.


Divins & mysterieux

Voiez Macrobe, sur le Songe de Scipion.

François Rabelais [ca. 1483–1553]
Œuvres de Maitre François Rabelais
p. 253
Jacob Le Duchat [1658–1735], editor
Amsterdam: Henri Bordesius, 1711
Google Books

divine numbers

See Macrobius, On Scipio’s Dream.

François Rabelais [ca. 1483–1553]
The Works of Francis Rabelais, M.D.
p. 338
John Ozell [d. 1743], editor
London: J. Brindley, 1737

tant divins & mysterieux

Voyez Macrobe sur le songe de Scipion.

François Rabelais [ca. 1483–1553]
Le Rabelais moderne, ou les Œuvres de Rabelais mises à la portée de la plupart des lecteurs
p. 143
François-Marie de Marsy [1714-1763], editor
Amsterdam: J.-F. Bernard, 1752
Google Books

divine and mysterious

“Numero deius impare gaudet” (Virgil Ec. viii 75). Cf. also Macrobius ad Somn. Scip. i. cc. 5,6.

François Rabelais [ca. 1483–1553]
Gargantua and Pantagruel
William Francis Smith [1842–1919], translator
London, 1893

nombres impars, tant divins et mysterieux

Les feuilles du chanvre sont composées de 5 à 7 folioles. Rabelais fait ici allusion à la théorie des nombres : l’importance des jours critiques impairs avait été signalée par Hippocrate ; et le nombre 7, sur lequel Cornélius Agrippa a amplement disserté, marquait les années climatériques, et bien d’autres choses encore. Numero deus impare gaudet, écrivait déjà Virgile. (Paul Delaunay)

François Rabelais [ca. 1483–1553]
Oeuvres. Tome Cinquieme: Tiers Livre
p. 341
Abel Lefranc [1863-1952], editor
Paris: Librairie Ancienne Honoré Champion, 1931
Archive.org

nombres divins & mysterieux

La signification mystique des nombres, d’origine pythagoricienne, était bien connue au moyen âge comme au XVIe siècle. Pour les nombres impairs, cf. Erasme, Adages, I. I. II, Amicitia aequalitas «…Superis quidem imparibus sacrificandum , ingferis vero paribus ».

François Rabelais [ca. 1483–1553]
Le Tiers Livre
Michael A. Screech, editor
Paris-Genève: Librarie Droz, 1964

impars tant divins & mysterieux

Pour Pythagore, le nombre impair est immortel. Voir Virgile, Bucoliques, VIII, v. 75.

François Rabelais [ca. 1483–1553]
Œuvres complètes
p. 501, n. 10
Mireille Huchon, editor
Paris: Gallimard, 1994

nombres impars, divins et mysterieux

Les feuilles du chanvre sont composées de cinq à sept folioles. La signification mystique de ces deux nombres est courrament rappelée à la Renaissance, par exemple par Agrippa, De la philosophie occulte, II, VIII et X.

François Rabelais [ca. 1483–1553]
Le Tiers Livre
p. 446
Jean Céard, editor
Librarie Général Français, 1995

impars

Les Anciens avaient établi une symbolique des nombres, les nombres impairs ayant une signification importante; cf. l’adage : «les dieux aiment l’impair».

François Rabelais [ca. 1483–1553]
Le Tiers Livre
p. 554
Pierre Michel, editor
Paris: Gallimard, 1966

PREVIOUS

NEXT

Posted 21 January 2013. Modified 14 January 2016.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *